Sénat Audition de Michel SIMONNET

Le message est clair. Si vous êtes pour le projet de loi, vous devez être donneur! Voici le kit.

Le président de la commission Alain MILON regrette d’avoir plus de 45 ans. Il aurait donné! Nous l’avons félicité et souhaitons qu’il arrive à convaincre les neuf sénateurs de moins de 45 ans.

Voici le texte de l’intervention de Michel

Ce projet de loi est inapplicable vu la pénurie de gamètes. Sans gamètes, tout ce qui est évoqué ici est sans objet.

Rappelons les chiffres. En 2016 il y a d’un côté 363 hommes donneurs pour toute la France et de l’autre côté 3500 femmes traitées[1] pour infertilité pathologique et il y a déjà pénurie. Le projet de loi prévoit 2000 à 3000 nouvelles candidates à une PMA. C’est le constat de cette pénurie de gamètes qui a conduit les Poissons Roses, à élaborer un kit donneur comprenant une burette et un certificat de traçabilité signé par le donneur avec un chèque de 2000€.

Nous étions le 9 juillet devant l’Assemblée Nationale avec ce kit donneur pour le recueil de semences auprès des 95 parlementaires de moins de 45 ans. Mais nous n’avons pas oublié les 9 sénateurs également de moins de 45 ans et nous avons préparé à chacun d’entre eux un kit donneur personnalisé avec leur nom. La liste des 110 ministres et parlementaires est consultable sur le site de l’Établissement Français des Semences des Ministres et Parlementaires.

Cela peut apparaitre un peu potache mais comment souligner  autrement l’incohérence du projet de loi qui oublie les gamètes. Le problème serait résolu, selon Mr TOURAINE, et je le cite  « si  0,01% des hommes français acceptent de donner leur sperme » Or nous devons le constater , les hommes sont trop conscients de l’importance de ce geste. Ils le refusent.

Nous voyons deux conséquences importantes:

  • D’une part il va falloir gérer cette pénurie. Peut être faut-il envisager une procédure de type DALO gérée par le préfet ?
  • D’autre part, cette pénurie va générer un marché gris des gamètes où régnera l’inégalité et l’injustice. Cette pénurie va créer la marchandisation des gamètes et nous refusons d’entrer dans cette logique marchande.

En conclusion, ce projet de loi bute sur une réalité humaine obstinée et oubliée, la réticence masculine à donner ses gamètes. L’aveuglement à ignorer cette réalité masculine est surprenant. Aussi, nous ne croirons à la PMA pour toutes uniquement  lorsque plus de 50 parlementaires donneront leurs gamètes et montreront l’exemple à la Nation toute entière Pouvez-vous , messieurs les sénateurs nous donner des garanties à ce sujet ?



Leave a Comment